• Nos stylistes sont à votre écoute du lundi au samedi, de 11h à 19h

      Écrivez-nous : cliquer ici
      01 45 74 03 10
Accueil / Tendances & société / Peut-on « habiter » pleinement un vêtement qu’on ne possède pas ?

Peut-on « habiter » pleinement un vêtement qu’on ne possède pas ?

Peut on pleinement habiter un vêtement que l'on ne possède pas ?

« C’est le jouir, non le posséder qui nous rend heureux » Michel de Montaigne

« En toute espèce de biens, posséder est peu de chose ; c’est jouir qui rend heureux »  Beaumarchais
 
« Le bonheur n’est pas un objet à posséder, c’est une qualité de pensée, un état d’âme »  Daphné du Maurier 

Trois citations quasi identiques d’auteurs connus et reconnus des 16ème, 18ème et 20ème siècle, tendent à nous prouver que ce n’est pas posséder qui rend heureux. 
Il semblerait même que ce soit une constante universelle et un beau sujet de dissert de philo.
Notre débat sera moins essentiel mais bien réel.
 
Celles qui ont suivi depuis le début l’aventure ElssCollection, savent que nous proposons la location de vêtements de couturiers et créateurs des collections en cours.
Devant l’insistance de certaines clientes qui craquaient pour une pièce et voulaient absolument l’acheter, nous avons ouvert la possibilité de l’achat : les clientes peuvent désormais louer ou acheter.
La location de vêtements est un phénomène de mode assez récent en France dont on a commencé à vraiment parler il y a deux ans.
Alors qu’aux States, le succès du concept n’est plus à démontrer. Autres lieux, autres mœurs!
Sharing economy et crise obligent, les habitudes de consommation changent lentement mais sûrement. Et nous le constatons tous les jours.
D’irréductibles acheteuses se mettent à louer. Pas systématiquement, mais elles se laissent apprivoiser petit à petit. 
Toutes nos visiteuses trouvent notre concept Géniaaaaaaal et nous disent que si elles avaient su, elles n’auraient pas acheté cette robe hors de prix pour le mariage de …, robe jamais reportée.
Les robes pour un mariage ou pour une occasion ponctuelle et particulière sont celles qui se louent le mieux. Car ce sont souvent des robes qu’on ne remet jamais, qui coûtent une fortune et encombrent nos placards! 
Il y a dans la location un côté ludique, pouvoir porter sans se ruiner une robe somptueuse qu’on aurait jamais osé ni porter ni peut-être même regarder dans une vitrine!
Top emmanchure américaine et jupe longue plissée aubergine Halston Heritage
Notre clientèle est majoritairement composée de femmes ayant une vie sociale très active
La Femme Elss sort beaucoup, anime des séminaires, prend la parole en public, marie ses enfants, passe à la télé, voyage, fait du sport, organise des fêtes, est coach, écrivain, PDG, avocate, manager, médecin, mère de famille nombreuse et/ou chef d’entreprise, architecte, photographe, artiste, actrice, certaines même ont été vues sur le tapis rouge. 
Red carpet ou non, la Femme Elss est souvent en représentation et se doit d’être à la hauteur.
Les fondatrices d’ElssCollection le savent bien; c’est pourquoi elles proposent des offres et des abonnements rendant la location encore plus abordable et attractive.
Le nouveau forfait Abonnement Infini est infiniment séduisant et nous avons de plus en plus d’adeptes.
Avant, mais c’était avant et pas forcément mieux, on n’avait pas la possibilité de louer. Ou alors de vieux rossignols poussiéreux. 
Maintenant on a le choix de louer.
 Et le choix aussi d’acheter. 
Dans notre clientèle, nous avons des femmes d’affaires tellement affairées qu’elles n’ont pas le temps de faire du shopping.
Rationnelles, elles savent que nous sommes aussi une boutique multi-marques, que nous avons le choix, qu’elles seront conseillées et choyées.
Autant de bonnes raisons pour venir nous voir. Ce sont plutôt des acheteuses qui complètent et embellissent leur garde-robe. 
Les acheteuses ont des profils très différents mais les pièces vendues sont majoritairement des basiques, des incontournables, quelques coups de cœur et plus rarement des  « folies ». 
Nous avons de plus en plus de « clientes mixtes ». Celles qui n’hésitent pas acheter un manteau douillet pour l’hiver et louer une robe en dentelle émeraude pour un mariage.

Robe droite Alberta Ferretti en dentelle et manches 3/4 avec un col rond et fermeture zip dans le dos.

 Alors peut-on « habiter » pleinement un vêtement qu’on ne possède pas?

C’est à vous de nous le dire! Mais chez ElssCollection, louer ou acheter c’est comme vous voulez !

Réponse d’une de nos clientes :

Porter une tenue louée ne me dérange absolument pas. Au contraire, j’ai presque envie de dire, ça m’amuse.

Je me souviens toujours de la réflexion de cette dame: si les gens apprennent que je loue une robe pour le mariage de ma fille!
D’abord, on est pas obligé(es) de le dire. Et quand bien même, je trouve çà plutôt intelligent. On peut se permettre une somptueuse folie qu’on aurait jamais pu acheter.
Sur les photos, on n’écrira pas « ceci est une robe louée ». Mais plutôt: « La classe! »
Il y a des vêtements faits pour être loués. Ceux qu’on ne porte qu’une fois pour marquer le coup, des faire valoir pour s’amuser, séduire, surprendre …
Et d’autres incontournables, éléments indispensables d’une garde-robe bien constituée et qu’on préfère acheter.
Dans les deux cas, quand je m’habille et me sens bien, peu m’importe de savoir si j’ai loué ou acheté. Je n’y pense même pas.